La bourse de fret : un logiciel révolutionnant le secteur du transport routier

La bourse de transport est une plateforme permettant de mettre en relation des donneurs d’ordre et des prestataires de transport. C’est une solution innovante à l’avenir très prometteur.

Le fonctionnement d’une bourse de fret

Un donneur d’ordre va poster en ligne sur la plateforme appel d’offres pour le transport d’un fret donné. Il devra inclure dans son annonce : la description exacte du chargement ainsi que les conditions de la livraison. Les prestataires de transport vont quant à eux consulter cette annonce et proposer leurs offres. Pour ce faire, chaque prestataire intéressé devra proposer un devis d’acheminement à ce donneur d’ordre. C’est à ce dernier de décider lequel de tous les prestataires l’a convaincu.

Cette bourse de fret peut aussi être appelée bourse de véhicules. En effet, les prestataires de transport peuvent aussi y proposer des véhicules de transport. Les donneurs d’ordre auront ainsi le choix de décider si ledit véhicule proposé correspond à ce qu’il recherche.

La bourse de transport est donc une plateforme de mise en relation entre les prestataires de transport et les donneurs d’ordre.

Les principales cibles de ce logiciel

Les affréteurs figurent parmi les principaux bénéficiaires de cette plateforme. Elle leur simplifie la tâche de prospection du meilleur moyen d’acheminement de leurs marchandises. Ces affréteurs représentent donc les déposants.

Quant aux transporteurs, ils sont classés comme des consultants. Cela vient du fait qu’ils consultent les annonces déposées en ligne par les affréteurs.

La troisième cible de la bourse de transport regroupe les marchands et les fabricants qui ne veulent pas faire appel à des affréteurs. Certes, certaines des bourses de fret n’acceptent pas l’inscription de ces clients, mais quelques-unes les accueillent.

Pour ces 3 catégories de cibles, la bourse de fret offre une large palette de prestataires de transport. Ces derniers sont accessibles pour un frais minimal de communication.

Comments are closed.